Le Patrimoine

  • Quand Victor Hugo, de passage à Montreuil, parlait de nos paysages

" la route court à travers les plus beaux paysages du monde,
les collines et les vallées s'enflent et s'abaissent en ondulations magnifiques.
Sur les hauteurs, on a des spectacles immenses:
à perte de vue des étages de champs et de près cousus les uns aux autres,
de grandes plaines rousses, de grandes plaines vertes, des clochers, des villages, des bois
qui présentent de cents façons leurs trapèzes sombres et,
toujours tout au fond à l'occident, un bel écartement de collines que la mer emplit comme un vase."

Le Patrimoine Naturel

Widehem vu de haut

Widehem se situe à la limite du "Parc Naturel des Caps et Marais d'Opale" reconnu pour sa diversité de milieux: littoral, falaises, forêts, bocage, espace dunaire, coteaux calcaires.

Un environnement qui abrite une faune et une flore d'une grande richesse et fait l'objet d'une préoccupation majeure: préserver et améliorer la beauté naturelle du paysage tout en favorisant des modes de développement sociaux et économiques viables.

La Faune et la flore

On rencontre lapins, lièvres et chevreuils. Le faisan, la perdrix, la caille, le choucas, l'hirondelle, de nombreux rapaces et bien d'autres de passage selon les saisons. Depuis peu, renards et sangliers ont proliférés dans cette campagne dont l'équilibre est fragile.

Le cheval boulonnais, race de cheval de trait, est un animal endémique très robuste. On l'utilisait jadis pour les travaux des champs. A Widehem, ou la terre est compacte et caillouteuse, le labour devait s'effectuer jadis avec un attelage de 5 chevaux boulonnais.

Les bocages typiques de haies d'essences variées: aubépine, églantier, ronces à mûres. Ces dernières donnent un fruit succulent et juteux que l'on peut cueillir sur les chemins de Widehem dès le début de l'automne.

Malheureusement, sur la commune, les derniers remembrements ont altéré ce bocage et sa biodiversité au bénéfice de champs ouverts plus rentables. Le frêne, le chêne, le peuplier, le saule sont les arbres les plus présents.

le "charretil"

II fait face à l'église, date de la même période, construit avec des matériaux identiques.Restauré récemment, il est devenu un lieu public de repos, de rencontre pour les villageois, les promeneurs, les visiteurs. Un point d'eau et des bancs permettent  aux sportifs, aux randonneurs de se détendre. Il abrite également un panneau d'information sur le chemin de randonnée de "l'épitaphe". (voir menu: tourisme)

L' église du village

L'église Saint Wulmer dont le chœur date du 15ème siècle, possède une intéressante série de "cul-de-lampe" et petits châpiteaux typiquement médiévale : feuille d'acanthe, vigne, dragon, grotesque.     Ces éléments présentent l'intérêt majeur de l'édifice. Ils sont recouverts d'une épaisse couche d'enduit qui mériterait d'être nettoyée pour que la finesse de la sculpture soit visible.

Le curieux soubassement de la partie ancienne en damier de moellon de grès et morceaux de silex trouvés sur place, dans les champs, lors des labours donne à l'architecture une certaine originalité.

Au 18ème siècle, lors de la restauration du chœur, une nouvelle nef de 3 travées du même style fut construite ainsi qu'une sacristie.

Une documentation complète sur l'histoire et l'architecture du bâtiment est disponible gratuitement à l'entrée de l'église ou en Mairie.

Aujourd'hui, une messe est célébrée tous les 2 mois environ par un jeune prêtre qui officie également dans 34 autres paroisses. Toutes les informations relatives au culte de ces paroisses figurent à l'entrée de l'édifice.

Les portes de l'église sont ouvertes tous les week-end  de mai à octobre pour une dévotion, une visite.

L'eglise de Widehem

Mis à jour (Mercredi, 01 Février 2017 11:16)